Rio – point de départ

English Version#Jour-1

Nous commençons ce merveilleux voyage par le Brésil en commençant par Rio (une de nos destinations favorites). C’est une des raisons du titre de ce blog.

Nous enchainerons ensuite par le Nordeste du Brésil.
J’ai préparé ce voyage dans le Nordeste plusieurs années de suite mais les prix des transports intérieurs étaient trop élevés et nous reportons ce voyage depuis deux ans. Toutefois, cette année on n’a pas pu résister.
Nos partenaires de voyage pour le Brésil sont Aurélie, Séb et leurs enfants (Louis, Agathe et Alice) avec qui nous allons découvrir le Nordeste. Nous sommes habitués à voyager ensemble, nous avons fait le Costa Rica l’année dernière.
Le fait de partir avec de bons amis au démarrage du tour du monde adoucit beaucoup le départ et nous donne l’impression qu’il s’agit de vacances. Les au-revoirs à Sao Paulo risquent en revanche d’être durs durs.

Dès notre arrivée à Rio tôt le matin, nous retrouvons avec bonheur l’ambiance, les odeurs, les paysages de Rio que nous aimons tant. Cette année, nous allons refaire la plupart des endroits que nous connaissons déjà pour les faire découvrir à nos amis mais c’est toujours avec le même plaisir.

Nous déposons nos bagages à notre hôtel dans le quartier de Santa Teresa, ce qui permet aux enfants de réveiller la moitié de l’hôtel en un temps record et montons directement à l’emblématique Pao de Açúcar (Pain de Sucre). Les enfants sont aux anges. Rien que la montée en téléphérique vaut le détour, le paysage est à couper le souffle. Arrivés en haut, on se fait un petit dej face à la baie de Copacabana; la vue est magnifique depuis ce petit café. C’est une bonne entrée en matière. Puis, les enfants partent à l’aventure dans les chemins du parc découvrir les singes et escalader les chemins pentus. La ballade en haut du Pain de Sucre est super agréable, ambiance « soft jungle ».

Nous quittons le Pain de Sucre en fin de matinée, direction notre plage préférée :  Ipanema, une des plages mythiques de Rio, située entre Copacabana (qui est un peu crado maintenant) et Leblon (qui se veut plus huppée).

Nous improvisons une baignade même si nous n’avons pas de maillot et on mouille la moitié de nos affaires avec une vague plus grosse que les autres, les baskets d’Aurélie et Toscane sont trempées d’eau de mer. Le voyage commence bien 🙂 Puis, nous allons dejeuner dans les petites rues d’Ipanema. Trop de bonheur d’être ici.

D’Ipanema, nous aimons son quartier avec ses ptits restos et bars sympas, son ambiance sportive à toute heure et sa beauté avec ses énormes vagues entourées de part et d’autre par les collines de la baie de Rio. Nous aimons nous baigner sur Ipanema mais également observer la vie sur cette plage en sirotant une agua de coco. Au Brésil, il y a un véritable culte du corps. De tout âge et de toute morphologie, les brésiliennes sont en string ou tanga. On ne montre pas ses seins mais on a le droit à un défilé de fesses 🙂 ce qui ne déplait pas à tout le monde.

Ipanema offre un cadre de vie paradisiaque pour les sportifs : de nombreux coureurs et cyclistes longent la plage, les surfeurs prennent les vagues et les joueurs de beach volley et de foot volley s’entraînent dans le sable. A la tombée de la nuit, des dizaines d’ateliers de coaching sportifs s’installent sur toute la longueur de la plage : certains s’entrainent à réceptionner avec l’épaule des balles de beach futball, certains travaillent leur smash en volley, d’autres enchainent les parcours cardio dans le sable… On adore!

Après une sieste réparatrice à l’hôtel, direction la plage de Leblon (dans la continuité d’Ipanema) pour un apéro au coucher du soleil. Jeux pour les enfants sur la plage pendant l’apéro des parents et surtout notre première Caipirinha. Mais, contre toute attente, elle est imbuvable (une Caipirinha au citron jaune à Rio, on n’a pas idée).

Puis balade le long de la plage a la tombée de la nuit en remontant Leblon et Ipanema, un bonheur malgré le décalage horaire qui se fait ressentir. Il règne une ambiance magique sur la fameuse promenade hyper sportive. On se verrait bien vivre à Rio!

Nous terminons la soirée dans une churrascaria, restaurant typiquement Brésilien qui consiste à déguster toute sorte de viandes grillées à volonté. Le principe est simple, chacun dispose d’une carte à côté de son assiette et la tourne côté vert lorsqu’il veut être servi ou côté rouge quand il fait une pause. Défilent alors toutes sortes de viandes excellemment cuites à la broche : boeuf, filet mignon, agneau… c’est un délice. Mais ce premier jour a été long et les enfants piquent du nez. La nuit commence dès le taxi du retour.

#Jour-2

Le décalage horaire nous aide à commencer tôt la journée. Aujourd’hui on monte au Corcovado, symbole de Rio et même du Brésil. Nous prenons le petit train à travers la jungle pour monter au Corcovado. La balade est sympa et la vue sur la fin du parcours est magnifique sur la baie de Rio, notamment sur Ipanema et Leblon.

Cet imposant Christ de 38 mètres de haut, perché sur une colline dominant Rio à plus de 700 m d’altitude, vaut le détour. Même si une horde de touristes s’amasse à son pied pour prendre des photos dans des positions parfois farfelues, il est vrai qu’on se prend au jeu et qu’une petite photo de famille avec le Christ en arrière plan fait plaisir.

Le site est très touristique et on n’a pas envie d’y rester prendre un café. En revanche, nous débusquons un super café en bas du petit train qui nous sert un petit dej excellent.

Nous retournons ensuite vers Leblon et Ipanema avec un bus public. On met beaucoup plus longtemps qu’en taxi, mais on passe dans d’autres quartiers et c’est plus local.
Baignade dans les vagues, déjeuner local à base de Pao de Queso (célèbre pain au fromage de Rio) et des empanadas puis balades.

#Jour-3

On profite de Santa Teresa et allons prendre un petit dej dans un petit café local. Santa Teresa est moins sécurisé qu’avant mais la plupart des hôtels commandent les taxis directement le soir. Il y a de très beaux boutique hôtels et des petits cafés bobos. En se promenant le long des petites rues pavées on croise de magnifiques maisons avec des jardins cachés qui offrent une vue surplombant Rio. Le quartier est quasi mort le matin et s’anime au fur et à mesure de la journée.

En fin de matinée, direction l’aéroport pour atteindre Fortaleza dans l’après midi.

roullmarie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s