Minca, une parenthèse entre jungle et cascade

Nos 3 jours à Minca nous ont beaucoup plu. Minca est un village bohème entre jungle et montagne. La végétation est très riche et on est bercé par le bruit de la rivière. C’est une escale qui complète bien le tour dans cette région Santa Marta, Tayrona et la côte Nord. Si vous êtes pressés deux nuits suffisent. On se déplace à pied ou en moto taxi et on part à la découverte de magnifiques chutes d’eau et de fincas. Le soir, la jungle nous appartient et les quelques touristes se retrouvent en haut de magnifiques points de vue pour admirer le coucher du soleil. Beaucoup de voyageurs ont eu un coup de foudre pour Minca et sont finalement restés pour monter un petit business : vegan food, organic, bijoux, déco… Minca est très safe. Ambiance nature, il fait plus frais que sur la côte.

Minca se situe à 1 heure de Santa Marta, via une route de montagne qui serpente. Environ 35 euros en taxi.

A Minca il y a deux types d’hébergements :

  • Les hébergements perdus dans la jungle avec vue dégagée : on est en pleine nature, loin du centre et l’accès est compliqué car on ne peut y monter qu’en moto ou à pied. Le soir, ce n’est donc pas évident de dîner dehors ;
  • Les hostals du centre de Minca, ce qui permet de profiter des petits restos autour, mais on ne vit pas l’expérience “nuit perdue dans la jungle”.

Nous avons hésité et avons choisi d’être dans le centre. Pas de regret car avec les sacs ça n’aurait vraiment pas été facile de monter dans la jungle.

Belle surprise sur notre hôtel tenue par un français Gilles et sa femme colombienne Andréa. Maison toute en couleurs, avec plusieurs espaces intérieurs et extérieurs conviviaux. On se sent tout de suite chez nous. D’autant que Gilles et Andréa sont super sympas, on discute, on se pose.

Sur les conseils de Gilles, nous partons voir le coucher du soleil sur les hauteurs, nous empruntons un petit chemin à la sortie du village et commençons à monter jusqu’à une auberge de jeunesse dans la jungle qui domine Minca avec une magnifique vue sur la mer au loin, Santa Marta qui s’éclaire, la jungle et le coucher du soleil.

Minca

Nous y prenons un cocktail avec un jeune couple de français très sympa – Caroline et Grégoire – jusqu’à la nuit. On a des potes en commun à Paris. Le monde est petit. Nous garderons contact.

IMG_0067

Redescente en mode aventure dans la jungle en pleine nuit avec la lampe frontale tous les 5. Nous dinons à la casita sur la grande terrasse un repas excellent préparé par Andrea qui est une cuisinière hors pair. C’est un régal, digne d’un bon restaurant français avec de nouvelles saveurs. Du coup, nous dînerons également le lendemain sans hésiter.

Au réveil, super petit déjeuner de Gilles que nous partageons avec une française qui voyage seule, puis nous partons à la découverte des piscines naturelles. Il est préférable d’y aller le matin, car il risque de pleuvoir l’après-midi et la montée des eaux est alors très violente. Nous optons pour le seul moyen de locomotion de Minca : la moto taxi. Marie et Toscane sur l’une, Théophile et Capucine sur une seconde et Vincent sur la dernière. A 5 ans, c’est la première fois que Toscane monte sur une moto. On prend les petits sentiers escarpés dans la jungle, on s’accroche et on rit bien. En y repensant, monter la valise sur une moto pour accéder à une “ecohabs” perdue dans la jungle aurait été épique !

On peut aussi y accéder à pied avec une bonne heure de marche.

Sur place, il y a des piscines naturelles sur différents niveaux séparées par des cascades. On se baigne et on applaudit les concours de plongeons. L’eau est assez fraîche mais c’est super agréable et très beau surtout.

IMG_20180829_115909

Après un dej dans le village, nous repartons vers la cascade de Marinca cette fois-ci, à une heure de marche. Je pars à pied et les enfants montent avec Marie en moto-taxi. La vue et les paysages sont magnifiques, on  traverse une forêt de bambous.

En fin d’après-midi, après une petite baignade fraîche, nous redescendons à pied, on presse le pas, la nuit tombe, on invente des histoires de monstres et on s’amuse en mimant des sketchs. Cette fois-ci, contrairement à la descente du Machu Picchu, on n’a personne à doubler donc il faut trouver une autre distraction.

Le lendemain, nous prenons la route pour El Zaino, l’une des portes d’entrée du parc Tayrona.

♥♥♥ Nos tips et coups de coeur ♥♥♥

Casita des Rio Ecotonos Paisible chambre d’hôte à deux pas du village, tenue par Andréa et Gilles. On recommande vivement le dîner d’Andréa et le petit déjeuner de Gilles
Hostal Casa Loma Perché dans les montagnes, nous y avons adoré le coucher de soleil
riotobali

RioToBali est un projet familial visant à faire découvrir le monde au travers de nos voyages, de nos rencontres et de nos expériences. Notre vision du voyage a toujours été de découvrir des endroits incroyables tout en rencontrant des femmes, des hommes et des cultures différentes. Au cours des 10 dernières années nous avons traversé une quinzaine de pays et lors de l'année en cours nous en traversons une vingtaine. Pour chacun des pays traversés, l’objectif est de comprendre et s’imprégner de la culture locale au cours des quelques jours sur place.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s